Memento Mori par Guillaume F. Osgart

Date de parution : 2018
Nombre de pages : 220
Édition : Auto-édité
ISBN : 978-1729115527
Format : Numérique ou Papier
Prix : 2,99 euros – Prix Broché : 12,66 euros
Genre : Horreur, Fantastique, Thriller

Résumé de l’auteur :

Ça vous dirait de suivre un tueur à gages hanté par ses démons, une famille de psychopathes normands, deux sorcières aussi cruelles que bestiales ? D’assister à la mise aux enchères d’un ange ? De découvrir une nouvelle technologie apportant l’immortalité ou une télé-réalité avec des zombies ?

Alors, venez vous perdre dans la dizaine d’histoires qui composent cet ouvrage !

AVERTISSEMENT : Pour public averti ! Certains passages comportent des scènes de violence explicites qui peuvent heurter la sensibilité du lecteur.

Mon avis :

Dès la première nouvelle, l’auteur nous montre les noirceurs de l’Homme sans prendre de pincette. Chacune des histoires est ultra sombre et malsaine. Je ne m’attendais pas à trouver des scènes si gores et j’ai été un peu déroutée au début de ma lecture. L’avertissement n’est vraiment pas désuet.

Par la suite, je me suis laissée embarquer par la plume addictive de Guillaume F. Osgart dont l’imagination est incroyable, ou diabolique selon les points de vue. Chaque nouvelle a son lot de surprises et de rebondissements. Vous pensez avoir deviner où l’auteur allait vous emmener, vous avez très certainement tort. Je me suis faite bernée ou surprendre par la tournure des événements à plusieurs reprises. J’ai tourné les pages avec frénésie pour savoir le dénouement de chaque histoire. Commencer ce livre c’est prendre le risque de ne le refermer qu’une fois la lecture achevée.

J’ai particulièrement apprécié la deuxième nouvelle « ce que l’on sème ». Je pensais que la première partie était déjà suffisamment hard et ignoble mais l’auteur va encore plus loin, toujours plus loin. Il n’a pas peur d’oser.

De nombreux thèmes sont abordés ici, on peut voir des zombies, de la science-fiction, parler de sorcellerie ou encore de harcèlement scolaire etc. Certaines histoires pourraient faire de très bons scénarios pour la série Black Mirror. Etant assez novice dans ce genre littéraire, j’ai vraiment aimé que chaque nouvelle décline l’horreur sous divers angles.

Bien que le format soit court, l’auteur parvient à créer des personnages efficaces. On est empathique pour les victimes. On adore détester les bourreaux. L’univers de chaque nouvelle est vraiment bien travaillé.

Si vous cherchez de l’horreur trash, que vous souhaitiez découvrir le genre ou que vous soyez déjà fan, ce livre est fait pour vous.

Je suis curieuse de découvrir ce que l’auteur peut faire dans l’écriture d’un roman.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s