En Fait, C’est le Rêve du Chien de Joseph Kochmann

Date de parution : 2019
Nombre de pages : 172
Édition : Auto-édité
ISBN : /
Format : Numérique
Prix : 2.99 euros
Genre : Policier, Fantasy, Satire, Humour

Résumé de l’auteur :

Lectrices, lecteurs,

La quatrième de couverture que vous avez sous les yeux n’est pas comme les autres.

Bien sûr, je pourrais vous exposer les prémices de notre récit ; l’étrange enquête de l’inspectrice Chloé Barkouaf, teckel bipède aigri, et de son assistante Polygon Sobarf, chihuahua tremblant, sur le meurtre du pauvre John MacGuffin, chat et alcoolique de son espèce.

Je pourrais brièvement m’exprimer sur leurs péripéties au cœur d’Inspiterre, monde aussi merveilleux que fou, de leur traversée au cœur du sombre Royaume Traisuspé, de l’étrange Mont Croquant, de l’inaccessible Jungle Élitiste…

Je m’abstiendrai cependant car, voyez-vous, ce roman cache un terrible secret. Un rebondissement qui pourrait, à jamais, changer la face du monde…

Mon avis :

De prime abord, ce roman est assez original. On y suit des animaux qui vivent comme des humains. Le narrateur vient interpeller le lecteur, lui donne des conseils ou lui demande de parler à son livre. Il révèle également le twist final dès le début, enfin c’est ce qu’il dit… L’auteur utilise aussi l’humour de façon totalement décalée. En somme, c’est dépaysant, rafraîchissant. J’étais plutôt bien partie dans ma lecture.

Nos personnages principaux sont deux amies chiennes diamétralement opposées. Chloé Barkouaf est une inspectrice teckel au caractère caustique. Elle ne mâche pas ses mots. Elle semble insensible mais se sent quand même proche de son assistante, Polygon Sobarf. Ce chihuahua peu téméraire bégaie à chaque début de phrase et souffre d’un TOC. Ingénue, Polygon croit pratiquement tout ce qu’on lui dit et voit la vie en rose. J’ai apprécié ce duo de choc où chacun apporte une vision différente au récit.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Concernant l’intrigue, nous sommes plongés au cœur d’une enquête policière et plus exactement sur le meurtre d’un chat alcoolique. Pour élucider cet assassinat, nos héroïnes quittent leur ville pour se rendre au royaume des chats. Au fur et à mesure de leurs péripéties, les scènes d’actions et les lieux se cumulent, même trop à mon goût. Alors que l’histoire de base est simple, elles doivent se rendre d’un point A à un point B, celles-ci vont finalement effectuer de nombreux détours. J’ai fini par me lasser de leurs aventures qui partaient dans tous les sens. Même si chaque lieu sert à un but précis, que ce soit pour l’enquête ou pour l’auteur, j’ai décroché petit à petit et n’ai pas toujours compris l’intérêt de certaines scènes.

L’humour est très présent dans cette histoire. Certains diront que ce roman est déjanté, d’autres que c’est excessif. L’auteur utilise des jeux de mots, passe par la folie de ses personnages ou par l’absurdité de certains événements pour parvenir à ses fins. Une fois de plus, j’ai malheureusement fini par me perdre totalement dans cette histoire. Même si des éléments m’ont fait sourire, j’ai trouvé le tout un peu lourd.

Le chapitre appelé « LeTwist » a été notamment difficile pour moi, il y une surenchère d’inepties et je n’ai pas compris où l’auteur voulait en venir. Ce chapitre me semblait interminable.

En fait, je pense que ce roman aurait pu davantage me plaire s’il avait été plus court. Mon début de lecture a été une très bonne surprise. Je vivais une nouvelle expérience littéraire, j’étais surprise et même sous le charme. Je lis peu de satire mais celle-ci reste cachée et éparpillée au travers de l’intrigue. On la voit, on la comprend mais elle n’est pas lourde ni moralisatrice.

Finalement, j’ai continué ma lecture car je voulais savoir la résolution de l’enquête et également connaitre le véritable twist final. Celui-ci m’a surprise, et j’étais contente de finir sur une touche positive.

Ce roman n’est absolument pas mauvais. Je pense simplement que je n’étais pas le bon public mais je suis sûre que d’autres sauront l’apprécier à sa juste valeur.

Point Bonus : J’ai appris pleins de nouveaux termes comme le foreshadowing ou le red herring.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s