Le Projet Vanility – Tome 2 par Marion Salvat

Date de parution : 7 juin 2019
Nombre de pages : 428
Édition : Le Lys Bleu
ISBN : 978-2851138200
Format : Numérique ou Broché
Prix : 5,99 euros – Prix Broché : 22,30 euros
Genre : Science Fiction, Young Adult

Résumé de l’éditeur :

Depuis les événements de la tour Prydington, le quotidien de Maxine s’est vu chamboulé : désormais contrainte de vivre chez sa grand-mère, hostile aux Porteurs, elle doit aussi apprendre à contenir le dangereux Vanility. Elle s’appuie sur l’aide de Joachim, Elysha, Lee et du professeur Sirvain, déterminé à tenir sa promesse, pour dissimuler son existence.

Mais un danger venu d’Afrique du Sud remet en question la sécurité précaire des Porteurs : la montée en puissance d’un politicien, leader du Mouvement des Originels, bien décidé à établir la suprématie des Naturels.

Désormais, les Porteurs doivent se battre pour leur survie… Dans ce contexte explosif, le secret de Maxine pourra-t-il survivre encore longtemps ?

Mon avis :

Attention, si vous n’avez pas lu le premier tome, je vous déconseille de lire cet article pour éviter les spoilers.

Vous pouvez retrouver la chronique du tome 1 en suivant ce lien.

Dans ce second opus, nous retrouvons Maxine et ses amis peu de temps après les événements du premier tome. Entre la gestion du « deuxième décès » de son père, la cohabitation imposée avec sa grand-mère et l’internement de sa mère, la jeune fille doit également s’entraîner quotidiennement pour maîtriser le Vanility. Maxine reste une adolescente forte et aimante que j’ai une fois plus adoré.

La rentrée des classes approchant, la petite troupe se retrouve au grand complet. J’étais ravie de revoir ces personnages que j’avais tant appréciés. S’ils sont soudés suite aux moments forts qu’ils ont partagés, ils vont pourtant affronter de nouvelles difficultés ainsi que des tensions dans leur propre groupe.

Comme dans son premier livre, Marion Salvat aborde des sujets divers qui parleront à tous. Elle traite de nouveau des problèmes que peuvent rencontrer les adolescents tels que la confiance en soi, l’image que l’on a de son corps, les premiers amours etc. Il est vraiment simple de s’identifier aux héros.

J’ai notamment eu beaucoup d’affection pour Elysha qui est assez malmenée dans ce tome. Je me suis inquiétée pour elle, j’avais envie d’être son amie ce qui, selon moi, est une réussite de l’auteure dans l’élaboration de ses personnages. Elysha évolue beaucoup et devient de plus en plus intéressante.

Le personnage de Lee est aussi très prenant, c’est lui qui fait le plus vivre l’intrigue principale du livre.

De nouvelles têtes font également leur apparition, telle que Nelly, l’amie d’enfance de Lee ou Kipur, un élémentaliste de feu.

Enfin, on retrouve le groupe des « fils de » qui sont toujours aussi insupportables.

En parlant d’amour, la romance se montre plus présente ce qui m’a bien plu. Elle permet de donner du rythme au roman dont la mise en place du fil rouge prend un peu de temps. Toutefois, je ne sais pas si un lectorat plus âgé sera aussi captivé par ces problèmes d’adolescent et ces histoires de cœur.

Le sujet du racisme entre porteurs et naturels devient un élément central dans ce tome. Il commence par des revendications politiques des deux côtés mais prend de l’ampleur avec la montée de certains groupes extrémistes. Entre les attentats, les procès médiatisés, la violence de rue, la population est en émoi sur l’ensemble du globe et il devient dangereux d’être un porteur isolé.

De façon générale, j’ai passé un bon moment de lecture mais j’ai trouvé quelques longueurs. On sent que ce tome sert de transition, le suspens ou l’action ne sont pas aussi soutenus que dans le premier tome. Maxine et son groupe sont plus spectateurs des événements qu’acteurs. Pour moi, l’intrigue est vraiment relancée sur les 100 dernières pages mais alors quelle fin explosive ! Je me suis laissée surprendre par la tournure des événements, j’ai été de nouveau happée par le récit. Je me demande ce que l’auteure nous réserve pour le troisième opus.

Merci de nouveau à Marion Salvat pour sa confiance !

Pour acheter le roman, c’est par ici :

Pour suivre l’auteur, c’est par là :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s