Un Héritage Toxique par Isabelle Larocque

Date de parution : 24/08/2019
Nombre de pages : 130
Édition : L’Arlésienne
ISBN : 978-2-379140-82-2
Format : Numérique ou Broché
Prix : 8,99 euros – Prix Broché : 15,19 euros
Genre : Polar, Thriller

Résumé de l’éditeur :

Sophia a hérité d’un chalet de ski dans le village touristique de Saint-Luc, dans le canton du Valais. Elle décide de s’y installer et de le rénover pour en faire une maison d’hôtes. À son arrivée, les habitants sont loin d’être accueillants, plusieurs aimeraient qu’elle retourne au Québec. Sa mère ne lui ayant jamais parlé de sa vie à Saint-Luc, Sophia ne comprend pas la réticence des habitants envers elle. Des événements étranges se passent dans cette maison : apparition d’un verre rouge, plusieurs « accidents » et la disparition d’une jeune fille. Quand celle-ci est retrouvée crucifiée sur la place de Saint-Luc les entrailles ouvertes, les habitants l’accusent puis font comme si l’événement ne s’est jamais produit. Sophia a-t-elle imaginé ce meurtre ? Que s’est-il passé il y a 30 ans dans cette maison ?

Un suspense intense qui traite de la folie.

Mon avis :

Après le décès de sa maman, Sophia hérite d’un chalet de ski dans le village de Saint-Luc. La jeune femme saisit cette opportunité pour prendre un nouveau départ, quitter le Québec et se reconstruire, seule. On découvre, avec elle, la beauté de la Suisse et de ses montagnes mais aussi sa nouvelle maison et ses 75 marches.

Rapidement, l’auteure nous plonge dans une ambiance oppressante et sombre. En effet, Sophia semble avoir un passé douloureux et souffrir de troubles psychotiques. De plus, les habitants du village se montrent hostiles à son égard sans raison apparente. Enfin, des événements troublants se déroulent dans le chalet, notamment, un verre rouge qui apparaît mystérieusement dans les différentes pièces de la demeure. Le décor est posé avec efficacité et donne envie de poursuivre sa lecture pour en savoir davantage.

Néanmoins, je pense que l’intrigue commence véritablement lorsqu’une jeune fille est portée disparue. Les villageois sont alors persuadés que cet incident est lié à Sophia avant de faire comme si rien ne s’était produit. Cette dernière va donc enquêter et déterrer le passé de sa mère pour essayer de tirer les choses au clair.

Au fur et à mesure, des épisodes de plus en plus déconcertants se déroulent. Sans compter que le comportement des villageois est absolument étrange. On en vient à se poser de multiples questions. A tel instant, est-ce la maladie de Sophia qui s’exprime ou la réalité ? A moins que ce soit un coup monté ? Je me suis même demandée si les événements pouvaient être d’origine paranormale. Tout du long, j’ai imaginé de nombreuses hypothèses.

Plus on avance dans la lecture, plus l’auteure nous dépeint une histoire folle, au suspens palpable. On tourne les pages frénétiquement pour connaître la vérité. On finit par ne plus savoir qui croire et se demander si ce que l’on a « vu », s’est réellement passé ou a été rêvé. On peut dire que le lecteur devient Sophia et le temps du roman, peut « ressentir » certains symptômes de la maladie.

Même si elle est potentiellement coupable, on arrive aisément à s’attacher à cette héroïne atypique. J’ai eu de la peine pour elle, j’ai eu envie de la soutenir dans ses péripéties. Certes, la pathologie dont elle souffre ne correspond pas vraiment à ce qui est décrit dans le roman mais l’histoire reste agréable à lire. J’ai particulièrement apprécié les moments où l’auteure nous dévoile le passé de son personnage.

Puis arrive le dénouement final, je n’y avais absolument pas pensé ! C’est avec grand plaisir que je me suis laissée surprendre par les dernières révélations. C’était à la fois glauque, malsain et encore une fois, totalement fou !

Dans l’ensemble, ce roman a été une belle découverte et un bon divertissement. Cette histoire est courte et très prenante ce qui en fait un vrai page-turner. Attention, pour ceux qui s’attendent à lire un roman policier, je trouve que cette histoire est avant tout psychologique.

Je remercie la maison d’édition pour leur confiance renouvelée.

Pour en savoir plus sur les éditions L’Arlésienne, suivez ce lien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s