Le Fil d’Argent de Rebecca Greenberg

Date de parution : 6 Juin 2018

Nombre de pages : 457

Éditions : Terra Nova

Illustrateur : Matthieu Biasotto

ISBN : 978-2824612423

Format : Numérique ou Broché

Prix : 1,99 euros – Prix Broché : 18,90 euros

Genre : Fantastique, Historique

Résumé :

Thomas Gordon, journaliste d’investigation au New-York Daily News, voit son existence basculer un jour de blizzard. Et rien ne l’avait préparé à ça.

Comment reprendre le cours de sa vie lorsque l’on se retrouve soudain doté de dons paranormaux ? Comment rester les pieds sur terre lorsque l’on peut désormais sortir de son corps et dépasser les limites de l’Espace et du Temps ?

Bientôt les coïncidences s’accumulent et un puzzle hallucinant prend forme… Pour ne pas devenir fou, Tom devra s’engager corps et âme dans l’enquête la plus incroyable de sa vie, où Passé et Présent se trouvent étroitement liés.

Et si rien n’était dû au hasard ?

Mon avis :

Dans ce roman, nous suivons deux histoires diamétralement opposées mêlant le fantastique à l’historique.

D’un côté, il y a Tom Gordon, un père de famille, époux et journaliste qui évolue dans la ville de New York dans les années 2010. Après un terrible accident, celui-ci se retrouve dans le comas. Lorsqu’il se réveille, il n’est plus le même homme et possède des capacités hors-du-commun. Toute la partie le concernant est plutôt accès spiritualité, fantastique. J’ai apprécié voir la façon dont il doit se reconnecter avec le monde qui l’entoure suite à son comas mais aussi la manière dont il découvre et expérimente ses pouvoirs.

Je ne rentrerai pas plus dans les détails pour laisser du suspens et du mystère mais je tiens à préciser qu’on ne parle pas de pouvoirs type super héros. Tom a reçu un don qui lui apporte une nouvelle sensibilité.

De l’autre côté, nous rencontrons Simon Lewendel, un étudiant juif qui vit dans les années 1940. Accompagné de sa famille, de ses amis ou encore de résistants, on obtient différents points de vue de cette époque épouvantable. Véritable devoir de mémoire, Rebecca Greenberg fournit un travail de qualité, plus authentique que fictif. J’étais effrayée de lire ces chapitres, tantôt écœurée ou mal à l’aise, mais ce sont aussi ces passages qui m’ont procuré de nombreuses émotions. J’ai vibré pour les personnages, je me suis demandée plus d’une fois comment ils allaient se sortir de certaines situations. J’ai aimé voir la détermination des uns, le soutien des autres mais on voit aussi l’horreur sous divers angles (les dénonciateurs, les camps, les expériences etc).

Je tiens à préciser que je ne suis pas une férue d’histoire mais Rebecca Greenberg a su me toucher en plein cœur.

Malheureusement, cette seconde histoire m’a tellement tenue aux tripes qu’en comparaison, les chapitres de Tom me semblaient fades et longs. Je me suis régulièrement demandée où l’auteure voulait aller. On comprend rapidement que ces deux histoires sont liées mais comment ?

Petit à petit, les révélations font surfaces. Je suis restée assez perplexe lorsque l’on apprend réellement pourquoi Tom a obtenu ses capacités. Je pense que d’autres pourront mieux apprécier que moi ce pan du récit.

La fin est un peu une surenchère d’événements. La partie sur les amis de Tom n’était pas nécessaire alors que je peux comprendre les choix qui ont été fait pour Kate, l’épouse de ce dernier.

Dans l’ensemble, l’écriture de Rebecca Greenberg est très fluide et agréable à lire. On s’attache à tous les personnages que ce soit dans les années 2010 ou 1940. Mais j’ai préféré la partie historique, une première pour moi qui suis fan de SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique). Même si je sors un peu mitigée de ma lecture, ce roman reste une pépite qui aborde des sujets intéressants.

Merci à Rebecca Greenberg pour sa patience et l’envoi de son livre !

Pour en savoir plus, vous pouvez la retrouver sur instagram.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Merci de m’avoir lue. Même si ton avis est mitigé, je suis ravie que la partie historique t’ait plu et ait su te toucher à ce point. 🙂
    En ce qui concerne la fin, je tenais tout de même à signaler que les évènements concernant Ben et Lizzy ont une raison d’être, rien n’est « gratuit »… Et les raisons sont les mêmes que pour Kate. J’avoue que la majorité des lecteurs sont passés « à côté » et que cela signifie sans aucun doute que je n’ai pas été assez explicite… Cela m’attriste un peu, mais impossible de revenir en arrière. Je pensais pourtant avoir mis suffisamment d indices concernant Ben (et ce qui le rattache lui aussi passé…) Tant pis. 😥

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s