Galénor – Tome 1 Le Livre des Portes de Audrey Verreault

Date de parution : 14 Mai 2016
Nombre de pages : 358
Éditions : Auto-Edité
ISBN : 978-2981590619
Format : Numérique ou Broché
Prix : 3,99 euros – Prix Broché : 17,94 euros
Genre : Fantasy, Magie, Romance

Résumé :

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

Le livre des Portes est le premier tome des aventures de JudyAnn à travers Galénor.

Mon avis :

Galénor est un monde merveilleux qui allie des éléments médiévaux et modernes. Il est peuplé de créatures aux origines variées, certaines que l’on connait bien (elfes, loups garous, muses, mages etc) et d’autres qui sont totalement inédites tels les bayards (une sorte de monture proche du dragon). J’ai vraiment apprécié découvrir cet univers riche et haut en couleur.

Dans ce premier tome, nous suivons principalement JudyAnn, une jeune femme adoptée alors qu’elle n’était qu’un bébé. A l’approche de ses dix-neuf ans, elle découvre qu’elle est une géminie*, c’est à dire une sorte de magicienne. Dans les croyances populaires, cette race aurait pourtant disparue… Accompagnée de son fidèle phénix, Drago, JudyAnn rejoint la cité de Godwynn où elle va rencontrer les trois autres derniers geminis, Tom, Kyle et Daphnée, sa sœur. JudyAnn est une héroïne attachante, curieuse. Elle évolue beaucoup, notamment au niveau de ses préjugés sur les inferniths* (êtres hybrides mi-humains, mi-démons). J’ai aussi aimé qu’elle découvre ses dons de façon fortuite, permettant de surprendre le lecteur.

Sa relation avec Vincent, son professeur vampire m’a fait passer par de nombreuses émotions (amusement, attendrissement , agacement…). Même si leur histoire n’est pas parfaite, elle apporte un plus dans l’intrigue.

Les autres personnages sont agréables à suivre, chacun d’entre eux a ses propres capacités. Cependant, j’aurais aimé qu’ils s’affirment un peu plus dans leurs personnalités et soient moins lisses.

L’une des particularités de ce roman est la place prépondérante qu’occupe l’art de façon générale. La peinture et les dessins sont très importants pour JudyAnn. Mérindol, le vieux magicien est passionné par les illusions d’optique. Les personnages principaux se produisent dans un cirque ou lors de festivals. Ils offrent des passages magiques à lire et à imaginer, c’est d’une grande beauté. Il y a un côté très festif et coloré dans ce livre.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce premier tome est dense. En effet, il permet de faire connaissance avec les personnages mais aussi de découvrir différentes villes. On en apprend également beaucoup sur les divers peuples existant, les différents mondes ou encore sur le fonctionnement de la magie etc. L’auteure nous délivre de nombreuses informations. On sent une profonde créativité dans sa plume et beaucoup de générosité.

Toutefois, j’ai eu l’impression que l’auteure s’éparpillait un peu, avec un contenu trop riche. Galénor est un monde tellement intéressant qu’il peut se suffire à lui même, sans avoir des mondes parallèles. J’ai aussi trouvé certains passages longs, en particulier dans les descriptions de scènes secondaires. On voit que l’auteure a envie de nous émerveiller et de rendre son univers intéressant, parfois au détriment du rythme du récit.

Pour un premier livre, il est assez bon mais j’ai relevé certaines incohérences. Par exemple, JudyAnn tente d’utiliser son don sur Daphnée alors que cette dernière porte un collier bloquant ce don.

Dans l’ensemble, j’ai passé une bonne lecture dans cet univers incroyable aux personnages attachants. L’intrigue est prenante mais il y a beaucoup d’informations et l’auteure a tendance à s’éparpiller. Un univers un peu plus simple aurait été tout aussi intéressant.

Le second tome est prévu pour ce mois-ci (octobre 2019) et sera sous le point de vue de Daphnée, la soeur géminie de JudyAnn !

Merci à Audrey Verreault de m’avoir fait confiance.

Pour en savoir plus sur l’auteure, voici quelques liens :

Les chroniques des copines :

#PumpkinAutumnChallenge

Un peu de vocabulaire :

  • Les géminis sont des couples de sorciers vivant en symbiose à partir de leur dix-neuvième anniversaire. Ils peuvent ressentir la douleur de « leur moitié » et sont liés jusqu’à la mort. Si l’un des deux géminis formant le couple meurt, l’autre décédera aussi.
  • Infernith : Race d’hybrides, mi-humains — mi-démons. Ils sont nés de viol perpétrés lors de l’ouverture d’une brèche interdimensionelle avec la Dimension Infernale. Il existe divers types d’inferniths dont des chimères, qui peuvent créer des illusions et changer d’apparence, des muses, des vampires, des sphinx…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s