Planète – Tome 1 d’Arsène Slab

Date de parution : Janvier 2018
Nombre de pages : 562
Édition : Auto-édité / Librinova
ISBN : 979-1-026215-74-5
Format : Numérique
Prix : 2,99 euros
Genre : Science-Fiction, Thriller, Fantastique, Fantasy, Magie

Résumé :

Dans un futur proche, où pollution, « ubérisation » et religion paupérisent l’humanité…

Après un long sommeil, un célèbre magicien apparaît sur un pylône du Golden Gate Bridge.

Toujours en Californie, à Davis, Stuart Cohen, éminent professeur, est froidement assassiné. Intriguée par certains dysfonctionnements dans l’enquête officielle, une de ses étudiantes décide d’en savoir plus sur cet étrange meurtre.

Enfermé dans la forteresse sans nom, un prisonnier attend résigné l’heure de son exécution. Pour quelles raisons la Chine souhaite-t-elle le faire disparaître coûte que coûte ? Y aurait-il un rapport avec ce drone russe récemment intercepté dans cette région reculée ?

Mokhtar Al Badadi contrôle son immense califat d’une poigne de fer. La rumeur prétend qu’un donateur anonyme a doté le calife de l’arme atomique. Et que ce dernier aurait un plan secret pour perpétrer des attentats. Face à ces menaces, pour la première fois de leur histoire, les États-Unis, malgré la profonde crise économique qu’ils traversent, pourraient envoyer des robots à la place d’humains au combat.

Longtemps en possession de la pierre d’Antarès, son détenteur découvre enfin comment utiliser son pouvoir destructeur.

Quels buts poursuivent les différents protagonistes ? Particulièrement les membres de cette très puissante organisation, tenant conciliabules dans ce lieu hors d’atteinte pour le commun des mortels ?

Mon avis :

Planète est un premier tome mais avant tout, c’est un OVNI littéraire. Ce roman innovant mélange différents genres de la littérature tels que le thriller, la fantasy ou encore les légendes. Ici, pas de barrière, Arsène Slab dévoile une histoire hors du commun.

ATTENTION : Certaines scènes peuvent être choquantes, notamment des scènes où il est question de viol.

Dans ce livre, chaque chapitre est dédié à un ou plusieurs personnages que le lecteur retrouve au fil de sa lecture dans d’autres chapitres. Ainsi plusieurs histoires se dessinent et peuvent impacter de façon plus ou moins directe les autres récits. Pour autant, l’auteur parvient à garder un roman fluide et compréhensible où l’on sait qui est qui et ce que chacun fait. Par exemple, Arsène Slab répète régulièrement la fonction ou l’identité d’un personnage (sans être barbant). Les noms sont « stylisés » en fonction du lieu où l’on se trouve et peuvent avoir des connotations plutôt asiatiques, arabes ou américaines. L’histoire prend place sur l’ensemble du globe permettant de distinguer certaines péripéties grâce au lieu où elles se déroulent. Ainsi, si le nombre de personnages peut être effrayant, il est plutôt aisé de s’y retrouver.

D’autre part, cette construction engendre un rythme et un suspens soutenu durant la lecture. On se surprend à avoir lu une centaine de pages sans interruption. Parfois, un chapitre se clôture et nous laisse sur un cliffhanger qui nous pousse à tourner les pages avec frénésie pour retrouver le personnage que l’on a quitté en mauvaise posture ou sur une révélation incroyable.

Toutefois, la prise en main de Planète peut être laborieuse. On commence dans le vif du sujet. L’action débute immédiatement. Il n’y a pas réellement de présentation des protagonistes. On apprend à les connaître au cours du récit. De même, j’ai eu des difficultés à accrocher dans les premières pages où je trouvais que l’auteur énumérait le contexte économique, géologique et politique tel un sommaire que l’on déroule. Le début est dense, même un peu lourd. Néanmoins, l’écriture devient rapidement plus immersive et je me suis laissée happer par ce roman.

Plusieurs personnages sont parvenus à me toucher par leur force de caractère et/ou leurs aventures tels que Yao, le prisonnier chinois ou encore Amanda, l’étudiante américaine. Il existe une palette impressionnante de protagonistes qui nous font ressentir diverses émotions. On passe de la colère, à l’étonnement ou encore l’inquiétude. Il est impossible de ne pas s’attacher ou détester au moins un des personnages.

Concernant l’intrigue, elle prend place dans un futur, à priori plutôt proche. Pourtant, j’ai trouvé que cette histoire se montrait régulièrement inquiétante par son réalisme. Plus d’une fois, je me suis demandée si telle situation n’était pas ce qui nous attendait réellement dans le futur. Les bouleversements géologiques et politiques auxquels font face les personnages ne sont pas si inconcevables (sécheresse, montée de l’islamisme etc). L’auteur nous questionne et nous livre des messages forts.

Le côté fantasy/fantastique du récit m’a permis de dédramatiser et de m’évader dans d’autres contrées. Si le personnage de Merlin l’enchanteur et les légendes qu’il apporte m’ont semblé incongru au départ, j’ai fini par m’adapter à cet aspect du roman et à l’apprécier.

J’ai aussi aimé le côté thriller autour de l’assassinat de Stuart Cohen et toutes les interrogations qu’il entraîne. Amanda est courageuse et déterminée à trouver la vérité. On la suit dans ses recherches avec plaisir. On attend avec délectation le prochain chapitre pour poursuivre l’enquête.

En bref, chaque lecteur peut trouver son compte dans ce roman original et innovant. Arsène Slab mélange les styles avec brio. Ses personnages sont poignants, diversifiés et véhiculent des émotions fortes. L’intrigue est bien rythmée, pleine de surprises et de suspens. Elle ne sert pas qu’à divertir mais énonce également des faits inquiétants sur le monde qui nous entoure tout en poussant le lecteur à se poser les bonnes questions. Je recommande la lecture de ce livre percutant qui sort du lot et qui est disponible à petit prix !

Merci à Arsène Slab pour sa confiance et la proposition de lecture de Planète.

Pour en savoir plus sur l’auteur ou son livre, voici quelques liens:

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s