De l’Autre Côté du Mur de Agnès Marot

Date de parution : 9 Novembre 2017
Nombre de pages : 425
Éditions : Lynks
Editeur d’origine : Editions du Chat Noir
ISBN : 979-1-097434-02-1
Format : Broché
Prix : 14,90 euros
Genre : Dystopie, Huis Clos, Science-Fiction
Illustrateur/trice : Miesis

Résumé :

Pour Sibel qui se consacre entièrement à la danse, le quotidien est un perpétuel ballet. Pourtant, tout bascule le jour où son lien à l’Art est coupé : on l’isole de ses sœurs, on lui refuse l’existence qu’elle aime tant dans cette communauté composée exclusivement de femmes. En tâtonnant pour retrouver tout ce qu’elle a perdu, elle entend des rumeurs, découvre des secrets propres à bouleverser sa conception du monde.

Mais alors, si la vie n’est qu’un immense théâtre, pour qui Sibel danse-t-elle ? Et surtout, que se trame-t-il en coulisse ?

Peut-être cet étranger au sourire narquois qui se définit comme un « homme » et ne lui parle que de Science pourra-t-il lui apporter des réponses. L’aidera-t-il à franchir l’enceinte qui délimite l’univers qu’elle a toujours connu ?

Découvrez le mystère qui se cache là-bas, de l’autre côté du mur…

Mon avis :

C’est la première fois que je lis un roman d’Agnès Marot. Il y a des auteurs dont l’écriture est assez classique. Et, il y a ces auteurs dont la plume est sublime, me demandant un petit temps d’adaptation pour m’en imprégner et me plonger pleinement dans leurs ouvrages. C’est ce qui s’est passé ici.

Dans ce roman, nous découvrons une communauté composée uniquement de femmes. Les plus vieilles sont appelées les Mères. Dès le plus jeune âge, chacune se voue à l’Art mais c’est lui qui choisit quelle discipline et donc quel Art est attribué à qui, dotant ainsi la personne de capacités hors-normes. Chacune doit alors s’entraîner en dansant, en lisant, en peignant ou encore en s’exerçant à la musique ou au chant. On découvre un univers très original, complexe avec une intrigue en huis clos. Il m’a fallu passer quelques chapitres pour assimiler le sens véritable des termes employés ou la façon dont vivaient ces femmes. On comprend rapidement que des règles étranges régissent ce monde, interdisant notamment de se toucher pour éviter de perdre son Art et donc l’énergie qu’il délivre.

Nous faisons la connaissance de Sibel, une jeune danseuse, la meilleure de son groupe. Au départ, l’adolescente suit les consignes à la lettre, en pensant que sans celles-ci, elle serait perdue et malheureuse. Pourtant son amie Aylin, une peintresse, se pose régulièrement des questions sur leur monde, les mystères cachés de l’autre côté du mur. Elle fait des découvertes qui nous semblent futiles mais sont en réalité inconnues pour elle. Sibel est effrayée par les propos de son amie, elle la pense malade et essaie de la raisonner.

La vie de l’héroïne bascule le jour où une autre fille la touche, la coupant alors de son Art et l’obligeant à vivre recluse au sein de sa communauté. Sibel a l’impression d’avoir perdue une partie d’elle-même. Comme si cela n’était déjà pas assez horrible, elle va rencontrer une fille très différente de toutes celles qu’elle connaît… Il s’agit en fait d’Aslan, qui dit être un « homme ». Ce dernier lui parle de science. Une énergie différente, froide parcourt son corps. Et si le monde était diffèrent de tout ce que Sibel a appris? Que lui a-t-on caché d’autres ?

J’ai beaucoup aimé notre héroïne. Au départ, elle est très naïve, suivant aveuglement l’enseignement des Mères. Par la suite, elle découvre les « coulisses » et la partie réservée aux hommes. Sibel se réveille enfin, son monde n’est pas ce qu’elle croyait. Elle va de surprises en surprises mais celles-ci ne sont pas toujours bonnes à voir. Notre héroïne se questionne, elle cherche des réponses et nous dévoile la flamme qui sommeille en elle. J’ai adoré la voir changer. Elle est aimante, généreuse mais surtout très courageuse. Je ne pensais pas l’apprécier pourtant son évolution m’a fait changer d’avis.

J’ai aussi de l’affection pour Aylin. Elle est pétillante, a soif de connaissances. Elle doit se vouer à la peinture mais ressent pourtant une attirance pour autre chose. Elle a tellement d’amour pour Sibel, qu’elle tente de lui ouvrir les yeux, de l’éveiller tout en restant toujours prête à la soutenir.

Le personnage d’Aslan est intéressant. Très tôt, il a fait des découvertes sur le passé et la création de cette communauté. D’apparence fort et fier, il cache ses faiblesses. Tout comme Sibel, ce personnage connait une grande évolution et leur duo est incroyable.

Dans l’ensemble, Agnès Marot a imaginé des personnages riches et attachants. Elle nous fait vibrer pour eux. On passe par de nombreuses émotions allant de la joie à la tristesse. Il est impossible de rester indifférent à leur sort.

Plus on tourne les pages, plus on pénètre dans la noirceur de ce monde. On découvre comment ces personnes sont arrivés à vivre ainsi. L’univers est absolument fou. Agnès Marot est parvenue à me captiver. L’intrigue est haletante, aussi sombre que belle. Il est difficile de lâcher ce roman. Mais je me suis également laissée surprendre à plusieurs reprises, pensant que l’auteure allait prendre telle direction pour son intrigue alors qu’elle empruntait un autre chemin.

A travers cette histoire, Agnès Marot nous invite à la réflexion autour de la liberté, de l’importance de l’autre, du toucher, de l’amour. Mais la palette de questionnement est encore plus vaste. Elle pointe certains stéréotypes notamment en donnant l’Art et la beauté aux femmes quand elle attribue la Science et la force aux hommes. L’auteure ne se montre pas moralisatrice pour autant, elle nous laisse libre de nos pensées.

J’ai adoré les clins d’œil cachés notamment les contes revisités et adaptés à ce monde ou encore le choix du prénom du personnage masculin vis à vis de la façon dont Sibel le perçois et le surnomme.

En bref, j’ai été charmée par ce livre. Nous avons l’Art et les femmes d’un côté, les hommes et les Sciences de l’autre, séparés par un mur, sans avoir conscience de l’existence du sexe opposé. La plume est magnifique et poétique. Agnès Marot nous transporte dans un univers original, sombre avec une intrigue captivante et un rythme soutenu. Elle nous fait vivre mille et une émotions pour ses personnages tout en nous invitant à réfléchir sur l’humanité.

Merci aux éditions Lynks pour l’envoi de ce roman !

Pour en savoir plus, voici quelques liens :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s