Quelque Chose De Bleu de Blandine P. Martin

Date de parution : 19 juin 2018
Nombre de pages : 379
Édition : Auto-édité
ISBN : 979-1097266172
Format : Numérique ou Broché
Prix : 4,99 euros – Prix Broché : 15 euros
Genre : Romance

Résumé :

Et si on se mariait… le mois prochain ?

Même pas peur ! Pour épouser Paul, je suis prête à déplacer des montagnes ! C’est bien simple, même si je dois constamment m’adapter à son train de vie survolté, rien ne m’effraie. Amoureuse comme au premier jour, je suis prête à redoubler d’efforts pour tout organiser. Après tout, je lui dois bien cela ! Le pauvre travaille comme un forcené pour développer sa brillante carrière d’avocat… C’est aussi la raison de notre timing ultra serré : il nous fallait caler l’événement entre deux gros dossiers. N’est pas Paul Vernier qui veut ! Mais il peut me faire confiance, j’aurai tout bouclé à temps. Nous aurons le plus parfait des mariages express ! En tout cas, c’est ce que je pensais, jusqu’à ce que son demi-frère et témoin, Cameron, débarque des États-Unis avec son groupe de rock pour me prêter main-forte ! Grâce à lui, un vent de liberté souffle ses bourrasques sur ma vie mise entre parenthèses… Côtoyer ces artistes dans l’âme ravive en moi des envies d’autre fois, des rêves enfouis.

Et si, durant toutes ces années, j’avais oublié de vivre pour moi même ? Que se passerait-il si je décidais d’enfin suivre mon cœur ?

Mon Avis :

Alors que le spin-off de Quelque chose de bleu, Cher Oncle Sam, est sorti en mars 2020, je n’avais toujours pas lu l’histoire de Lena. C’est désormais chose faite !

Je me suis replongée avec plaisir dans l’univers de Blandine. Sa plume est toujours aussi agréable. Elle se lit avec facilité et va droit au but. On ne se perd pas en fioritures mais on se concentre sur l’essentiel.

Dans ce roman, nous faisons la rencontre de Paul et Lena. En apparence amoureux, sur le point de se marier, on se rend rapidement compte que le futur mari est souvent accaparé par son travail. Lena se retrouve seule pour organiser leur mariage. Heureusement, l’arrivée du demi-frère de Paul, Cameron, va tout changer et apporter une bouffée d’oxygène à la future mariée.

Paul n’est pas tellement présent dans le roman et pourtant, chacune de ses apparitions me rendait folle. Entre ses propos, sa façon d’être, il n’y a rien qui puisse nous donner envie d’aimer ce personnage.

Quant à Lena, c’est une jeune femme au chômage, un peu perdue dans sa vie. Elle manque de confiance en elle et n’ose pas se lancer dans ses projets les plus fous. Evidemment, je me suis reconnue en elle sur plusieurs points, je ne pense pas être la seule. Cependant, on découvre une Lena pétillante en compagnie de Cassandre, Cameron et son groupe de rock, les Dark Alchemy. De l’autre, on peut voir que Lena est effacée en présence de Paul. C’est très frustrant en tant que lectrice de voir l’héroïne se refermer de la sorte et surtout se laisser malmener par son soi-disant amour. On a envie de la secouer, de l’aider à ouvrir les yeux. Lena ne correspond pas aux héroïnes traditionnelles qui n’ont peur de rien, elle est plus sensible. En comparaison, on sent un décalage entre Lena et les autres femmes du récit, le problème dans la liaison Paul-Lena n’en devient que plus insupportable. J’avais hâte de voir comment la jeune femme allait évoluer et prendre son destin en main.

Pour ce qui est de Cameron, lui aussi peut être atypique vis-à-vis des mâles bourrés à la testostérone que l’on peut généralement croiser en romance. J’ai vraiment apprécié les multiples facettes de sa personnalité. Il se montre attentif, doux. En bref, je le trouve séduisant mais pas que !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les personnages ne nous laissent pas de marbre. Entre agacement, consternation et autres émotions, j’ai souvent voulu rentrer dans le livre pour changer le cours des choses. J’ai mentalement malmené certains d’entre eux (désolé Lena).

La romance s’installe lentement, ce qui peut être frustrant. On a envie d’accélérer les choses et en même temps, cela reste crédible. Ce que j’aime avec Blandine, c’est qu’elle ne tombe pas dans la facilité des personnages qui s’aiment au premier regard et pour qui tout devient facile. Non, elle se rapproche davantage de la vraie vie, ce qui permet de s’identifier aisément aux protagonistes.

L’autre point fort de cette autrice selon moi, c’est l’absence de scènes érotiques ou alors, cela reste simplement sous entendu. Chacun devient libre de laisser parler son imagination ou non. Je trouve cela d’autant plus romantique.

Il me tarde désormais de lire Cher Oncle Sam qui met en avant Cassandre et Spencer. Je suis certaine qu’avec leurs tempéraments respectifs, cela risque d’être explosif !

Pour en savoir plus sur ce roman ou Blandine, voici quelques liens :

Les chroniques des copines :

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s