Mers Mortes d’Aurélie Wellenstein #PLIB2020

Date de parution : 14 Mars 2019
Nombre de pages : 368
Éditions : Scrineo
ISBN : 9782367406602 #ISBN9782367406602
Format : Numérique ou Broché
Prix : 9,99 euros – Prix Broché : 17,90 euros
Genre : Fantastique, Science-Fiction

Résumé :

Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts. Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes. Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités. L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme. Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…

Mon Avis :

Mers Mortes est le premier livre d’Aurélie Wellenstein dans lequel je m’aventure. Et quelle expérience ! J’ai été totalement happée par son univers. Étrangement, j’ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique alors que j’ai dévoré ce livre en deux jours. J’aimerais à la fois laisser suffisamment de surprises à ceux qui souhaitent le lire, donner envie à ceux qui ne sont pas encore tentés et en même temps, mettre en avant tous les éléments que j’ai pu apprécier au fil de ma lecture.

Ce roman se déroule dans notre monde, à une époque où les diverses étendues d’eau ont disparu. Les animaux marins sont tous morts. Leurs fantômes reviennent dévorer les âmes des humains lors de phénomènes appelés « marées ». L’humanité lutte donc pour survivre dans ce milieu hostile. C’est ainsi que nous faisons la connaissance d’Oural, un exorciste chargé de défendre les siens face aux esprits vengeurs. Cependant, notre héros ne s’attend pas à l’arrivée de pirates dans son bastion, ni à sa rencontre avec le Capitaine Bengale.

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé la construction des différents personnages de ce livre. Ils ne sont pas lisses, blancs ou noirs. Ils possèdent des défauts et des qualités qui les rendent humains et surtout, incroyablement attachants. Par moment, j’ai pu trouver un tel énervant et quelques pages plus loin, il m’émouvait. J’ai souvent eu du mal à cerner Bengale, ne sachant pas si je l’adorais ou le détestais. J’ai été rapidement fascinée par Oural mais je le trouvais parfois arrogant ou encore ingénu. Au final, chacun d’entre eux a connu une évolution au contact de l’autre. Aurélie Wellenstein a créé des personnages aussi complexes que marquants.

Les protagonistes secondaires ne sont pas en reste. Ces derniers ont su réveiller certaines émotions en moi lorsqu’ils nous contaient leur passé.

L’autre point fort de ce roman est le décor planté par l’auteure. J’ai été subjuguée par ses idées de bateau et de marées fantômes. J’imaginais parfaitement toutes les nuances de couleurs de cette histoire, à l’image de la couverture. Ce n’est pas la première fois qu’un auteur nous décrit un monde post-apocalyptique ayant pour thème l’écologie. Cependant, j’ai trouvé qu’Aurélie était parvenue à inventer un récit insolite. On découvre des créatures surprenantes qui apportent davantage de noirceur ainsi qu’une dose supplémentaire d’originalité. J’ai également été très touchée par les chapitres où elle nous glisse dans la peau d’un animal marin en train de subir les atrocités de l’Homme (chasse, torture, etc).

En outre, j’ai trouvé que le rythme était efficace. Entre les rebondissements et les divers péripéties que traversent nos personnages, je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

Aurélie Wellenstein ne prend pas de pincettes. Elle n’hésite pas à écrire la vérité de façon tranchante, crue pour venir percuter ses lecteurs. A travers une histoire passionnante, elle nous pousse à réfléchir et à prendre conscience de nos actes.

En bref, Mers Mortes est un roman poignant, original, captivant. J’ai vécu des émotions fortes durant ma lecture. J’ai autant aimé l’univers que les personnages. C’est un roman à découvrir absolument ! Je compte poursuivre ma découverte de cette auteure avec Le Dieu Oiseau qui a déjà rejoint ma PAL.

Pour en savoir plus sur ce roman ou Aurélie Wellenstein, voici quelques liens :

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas spécialement aimé ce livre… Alors certes, le message que veut faire passer l’autrice est fort et m’a beaucoup touchée mais à part ça, je n’ai pas trop aimé le reste.

    J'aime

    1. alexlovebooks dit :

      Je crois que cette autrice c’est quitte ou double, je ne vois que des avis ultra positifs ou des gens qui n’ont pas aimé. Je fais partie de ceux qui aiment la noirceur et le tranchant de son style 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s