Je Suis Fille de Rage de Jean-Laurent Del Socorro #PLIB2020

Date de parution : 11 Octobre 2019
Nombre de pages : 536
Éditions : ActuSF (Les 3 souhaits)
ISBN : 9782366294774 #ISBN9782366294774
Format : Numérique ou Broché
Prix : 9,99 euros – Prix Broché : 23,90 euros
Genre : Fantastique, Historique

Résumé :

1861 : la guerre de Sécession commence. À la Maison Blanche, un huis clos oppose Abraham Lincoln à la Mort elle-même. Le président doit mettre un terme au conflit au plus vite, mais aussi à l’esclavage, car la Faucheuse tient le compte de chaque mort qui tombe. Militaires, affranchis, forceurs de blocus, politiciens, comédiens, poètes… Traversez cette épopée pour la liberté aux côtés de ceux qui la vivent, comme autant de portraits de cette Amérique déchirée par la guerre civile.

Mon Avis :

J’ai lu « Je suis fille de rage » dans le cadre du #PLIB2020. J’ai commencé ma lecture avec plusieurs appréhensions puisque je savais que le récit était basé sur des faits historiques, genre que je lis peu.

Ce roman se déroule durant la guerre de Sécession aux Etats Unis. Il est divisé en cinq parties, une pour chaque année de conflit, de 1861 à 1865. Chaque chapitre est dédié à un personnage dont l’affiliation est indiquée par un drapeau au début du texte. Enfin, la guerre est partagée sur deux fronts, celui de l’est et celui de l’ouest. Ainsi, si le lieu noté au début du chapitre est aligné à droite de la page, c’est que l’action se passe sur le front de l’est. Inversement, il sera aligné à gauche pour l’ouest. Lorsque j’ai vu ces explications, je me suis dit que la lecture risquait d’être plutôt compliquée mais finalement, la mise en page est facile à comprendre et à suivre.

Au départ, j’avais aussi tendance à retourner régulièrement au début du roman pour voir la liste des personnages et savoir qui était la personne que nous suivions. Cependant, on se rend rapidement compte que lorsque l’on est en compagnie d’Abraham Lincoln par exemple, ses chapitres sont toujours intitulés « Le Président et la Mort ». Ceci est également le cas pour les autres protagonistes, ce qui aide une fois de plus le lecteur à ne pas se perdre au fil des pages.

Chaque chapitre étant très court, il y a un bon rythme de lecture. On alterne entre faits réels romancés et traductions de documents historiques (lettres, télégrammes, coupures de journaux…). Malheureusement, je n’ai pas réussi à me laisser entraîner par ce texte. Je trouve que le format ne m’a pas aidé à m’attacher aux différents personnages. Je n’ai pas ressenti d’émotions particulières. Je n’ai donc pas pu aller au bout du récit.

Je tiens tout de même à souligner le travail de l’auteur et toutes les recherches qui ont été faites en amont. J’ai pu acquérir pas mal d’informations sur ce conflit que je connaissais peu. Jean-Laurent Del Socorro arrive à rendre accessible au plus grand nombre ce pan du passé. Je pense que pour le côté historique, il n’y a rien à redire, c’est plutôt l’aspect fiction/divertissement que je recherche dans mes lectures qui ne m’a pas convenu ici.

Outre le fait que je n’ai pas été emballée par le texte, je trouve que le côté fantastique est finalement peu présent et pourrait être perçu comme une métaphore plutôt que comme un élément fantastique à part entière. De fait, même si j’avais davantage apprécié ce roman, je n’aurais pas voté pour lui dans le cadre d’un prix autour des lectures de l’imaginaire.

Ayant lu La Guerre des Trois Rois du même auteur, je sais qu’il est capable de proposer des récits historiques et fantastiques auxquels je peux adhérer plus facilement. Je vous recommande d’ailleurs ce récit illustré de 128 pages environ.

En bref, j’ai trouvé que le côté fantastique n’était pas assez présent. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, certainement vis à vis du format proposé. Toutefois, le travail éditorial et les informations historiques fournies sont une belle réussite !

Pour en savoir plus, voici quelques liens :

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je suis d’accord avec toi ! Je ne me suis pas attachée aux personnages et leur trop grand nombre fait que j’étais perdu au début. Le côté fantastique n’était pas assez présent à mon goût aussi. Mais j’ai appris plein de trucs sur la Guerre de Sécession et ça, c’était cool !

    J'aime

    1. alexlovebooks dit :

      Je le lirais peut être en entier pour le côté culturel mais niveau divertissement, ce n’est pas mon style :/

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s