L’Ensorceleur – Tome 2 : Le Livre de la Destinée par Elodie Charrieras

Date de parution : Mars 2020
Nombre de pages : 390
Éditions : Autoédité
ISBN : 978-2-9561247-4-0
Format : Numérique ou Papier
Prix : 4 euros – Prix Broché : 12 euros
Genre : Romance, Fantastique

Résumé :

Geoffrey Deneyrieux menait une vie normale, jusqu’à sa rencontre avec Isaline.

A 21 ans, celui qui n’était qu’un simple banquier apprend à maîtriser ses pouvoirs et à chasser des forces maléfiques.

Geoffrey n’est pas au bout de ses peines. Qu’il soit prêt ou non, une nouvelle mission lui incombe : retrouver le Livre de la Destinée. Ou l’humanité risque d’être exterminée.

Aidé de son nouvel ami ailé, Geoffrey s’aventure au cœur de puissances qui le dépassent…

Mon Avis :

Ma chronique sur le tome 1 est disponible par ici 😉

J’ai eu l’occasion de lire le premier tome de l’Ensorceleur cet été. J’étais donc ravie de voir que l’auteure effectue quelques rappels pour nous aider à reprendre le fil de son histoire.

De façon globale, j’ai trouvé la plume d’Elodie Charrieras plus fluide. Les descriptions sont moins lourdes même s’il arrive encore à l’auteure de présenter de nouveaux personnages des pieds à la tête. En tant que lectrice, j’aime que le travail d’imagination ne soit pas intégralement mâché par les auteurs. Une part de mystère m’aide à m’approprier les protagonistes et les modeler à mon goût.

On retrouve évidemment Geoffrey dont j’avais apprécié l’évolution dans le premier tome. Cependant, je n’ai pas été convaincue par ce personnage dans cette suite. Je trouve qu’il se montre parfois méprisant avec les autres et même avec Isaline en fonction des situations. Son caractère est plus sombre à moins qu’il ne manque encore de maturité. L’autre point sur lequel j’ai tiqué est lié à ses pouvoirs. C’est un novice en sorcellerie néanmoins il se débrouille davantage comme un prodige que comme un débutant. Il accomplit aisément des prouesses que certains sorciers expérimentés n’arrivent toujours pas à réaliser. On sait que ce n’est pas un être lambda, toutefois, j’aurais aimé que son apprentissage soit plus laborieux.

Concernant Isaline, je suis également déçue de la place qu’elle occupe dans ce second tome, au même titre qu’Agathe. La position des femmes ne fait pas franchement rêver. J’avais envie de donner un bon coup de pied dans la fourmilière pour que tout le monde se réveille et défende sa liberté ou sa place.

Je ne compte pas non plus approfondir mon avis au sujet de la déesse Thaïs que j’ai trouvé fort déplaisante.

Enfin comme je le disais dans ma chronique du premier tome, je suis très intriguée par le frère d’Isaline, Cyprien. Je m’attendais à en apprendre plus sur lui mais ça n’a pas été le cas.

N’ayant pas vraiment apprécié les personnages et leur traitement, je n’ai pas adhéré à l’intrigue. De plus, la romance m’a fait lever les yeux au ciel à plusieurs reprises. L’histoire d’amour de Geoffrey et Isaline occupe une place centrale, parfois au détriment de la quête principale.

En bref, cette lecture a été très mitigée. Je suis vraiment désolée de ne pas avoir réussi à apprécier ce second tome. Je pense que cela vient en grande partie des protagonistes.

Merci à Elodie Charrieras pour ce service-presse.

Pour en savoir plus, voici quelques liens :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s