Les Chroniques de l’Anahsmut : Kyan Rogh – Tome 2 : Aux Rivages des Ombres de Charles Chehirlian

Date de parution : 7 Septembre 2020 
Nombre de pages : 528
Éditions : Archancourt
ISBN :  978-2-901728-07-8
Format : Numérique ou Papier
Prix : 4.99 euros – Prix Broché : 20 euros
Genre : Fantasy, Épique

Résumé :

Gaalien et ses fiers compagnons font route vers les Monts Griskor pour trouver le Manuscrit des Anciens. Les premières épreuves se révèlent difficiles, et certaines vérités pourraient bien compromettre cette quête.

Dans les terres du Nord, face aux innombrables et monstrueuses hordes Hellbards qui déferlent et ravagent tout sur leur passage, l’armée des Brûmes se prépare pour une bataille qui changera le tournant de la guerre.

Albadus De Grimorsul, Mage énigmatique et plus redoutable allié de Khaynes, parcourt le monde sans relâche pour trouver de mystérieux fragments de pouvoir.

Mais dans l’ombre, depuis des âges immémoriaux, se tapit une sombre entité qui pourrait bien être au cœur de tout ceci…Kataezul.

Mon avis :

Ma chronique du premier tome se trouve par ici 😉

Après un premier tome très prometteur, j’étais ravie de pouvoir lire la suite des chroniques de l’Anahsmut.

Il n’est pas aisé de parler de cette saga tant elle est complexe, dans le sens détaillé/fourni du terme. Néanmoins, j’ai trouvé que ce deuxième tome resserrait son intrigue autour d’un nombre plus restreint de personnages. De fait, on peut suivre les mêmes protagonistes et leurs péripéties pendant de longs moments. J’ai pu mieux cerner le caractère des uns, m’attacher davantage à d’autres. Je me sentais d’autant plus concernée par ce qui pouvait arriver à nos héros.

On suit principalement Gaalien qui se lance à la recherche de l’artéfact en compagnie d’une troupe hétéroclite composée d’Argas, Emiaelle, Korodan, Mysrak et Noyl. Si cette petite équipe a pu me faire penser à la célèbre saga du Seigneur des anneaux, la comparaison reste très superficielle puisque nos héros ne vivent pas franchement la même épopée. Entre énigmes, voyages et rencontres plus ou moins sympathiques, ils n’ont pas le temps de souffler. J’apprécie également la manière dont l’auteur décrit ses personnages tant sur le plan intellectuel, physique que sentimental ou culturel. De plus, ils ne sont pas figés mais connaissent une évolution au fur et à mesure de leurs aventures.

Comme je le disais lors de ma chronique du premier tome, je suis émerveillée par la richesse de cet univers. On explore plusieurs contrées. On aborde les enjeux politiques et religieux, actuels ou anciens. Mais l’on parle aussi de cuisine, de légendes et de bien d’autres sujets. En bref, il y a de la consistance !

Derrière ces multiples informations, on ressent le travail de recherche réalisé en amont. Les termes techniques de combats, ou encore la précision dans les plus petits détails en sont la preuve. En plus d’être divertie, j’apprends. Que demander de plus ?

De prime abord, on peut être effrayé par la masse de renseignements apportés. Pour autant, l’ensemble n’en devient ni lourd ni incompréhensible. Bien au contraire, cela m’a permis de pouvoir m’approprier davantage l’univers. J’arrivais parfaitement à imaginer les différentes scènes auxquels j’assistais au fil des pages.

En outre, on rencontre divers êtres et créatures imaginés ou réinventés par l’auteur. Je ne sais pas où il peut trouver autant d’idées mais je suis absolument fan. Charles ne se contente pas du traditionnel dragon ou du gobelin hideux et idiot, il propose son propre bestiaire pour le moins original.

Le seul point qui a pu me freiner, de temps en temps, vient tout simplement du fait que les noms des personnages, des lieux ou encore de certaines périodes historiques ne sont pas toujours évidents à retenir car fort éloignés de notre propre vocabulaire. Heureusement, il y a un petit glossaire qui est disponible pour nous aider en cas de perte de mémoire.

Enfin, j’ai particulièrement apprécié que l’auteur incorpore quelques illustrations (avec parcimonie) pour aider son lecteur à visualiser un blason, un symbole etc. Par exemple, vous pourrez admirer une sculpture qu’il a réalisée de ses propres mains.

Ayant relu le tome un avant de poursuivre cette saga, j’ai pu rentrer dans ce second roman avec aisance. Toutefois, je pense qu’il peut être judicieux de ne pas trop laisser passer de temps entre les deux livres pour pouvoir profiter pleinement de sa lecture.

De façon générale, j’ai trouvé que ce deuxième tome était encore plus captivant. On se trouve au cœur de l’action. L’intrigue défile à un rythme soutenu. Je me suis sentie plus proche des personnages mais aussi plus concernée par leur avenir. En bref, j’ai adoré !

Pour en savoir plus sur ce roman ou l’auteur, voici quelques liens:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s