À l’Ombre du Monde – Tome 1 d’Eric Costa et Raquel Ureña

Date de parution : 17 décembre 2020
Nombre de pages : 571
Éditions : Autoédité
ISBN : 979-8581273586
Format : Numérique ou Papier
Prix : 3,99 euros – Prix Broché : 17,99 euros
Genre : Thriller, Esotérisme

Résumé :

Une île grecque, un peu avant minuit


Ariane, sa fille et son mari se retrouvent enfin seuls sur la plage féerique de Myrtos. Lorsque la jeune historienne sort de l’eau, et qu’elle cherche les siens en vain, elle croit d’abord à une mauvaise plaisanterie. Mais quand toutes les preuves attestent qu’elle a voyagé seule et n’a jamais eu ni enfant ni mari, il ne reste que deux explications possibles.


Soit elle a rêvé sa vie, soit on la lui a effacée.


À moins de trois cents kilomètres de là, un homme accède à la plus haute fonction d’une Confrérie occulte. Il va enfin pouvoir se venger…

Mon avis :

Dans ce roman, nous suivons Ariane qui est en vacances en Grèce avec son époux Damien et sa fille Edrielle. Notre héroïne décide d’aller se baigner quelques instants. A son retour, elle se rend compte qu’elle est absolument seule sur la plage et que toutes ses affaires ont disparu. Alors qu’elle cherche de l’aide, elle découvre que l’existence entière de sa famille semble avoir été effacée, la faisant passer pour une femme ayant des troubles psychiatriques auprès des autres.

J’ai vraiment adoré la mise en place de cette intrigue, j’ai dévoré le premier quart du livre d’une seule traite, tellement j’étais happée par l’histoire. Je me suis posée énormément de questions sur ce qui arrivait à Ariane. En tant que lecteur, on se demande également si la jeune femme a réellement été mariée et si oui, comment est-il possible d’effacer la vie de deux personnes même dans les plus petits détails.

Ariane est forte et déterminée. A sa place, je ne suis pas certaine que j’aurais pu affronter les choses comme elle le fait. Même si, au départ, j’ai pu remettre en question ses propos, je me suis tout de même sentie proche de cette héroïne. J’étais vraiment mal pour elle et je ne voyais pas comment elle allait pouvoir démêler la situation. Heureusement, pour l’aider dans ses recherches, Ariane va pouvoir compter sur Jean, un ami policier. Ce duo se complète très bien, chacun ayant des forces et des faiblesses différentes.

En parallèle, nous observons les membres d’une Confrérie Occulte. Pour être honnête, j’ai un peu moins adhéré à ce pan de l’histoire. Ceci est purement personnel. J’étais tout simplement troublée et même parfois profondément angoissée par ce que je pouvais lire. Je n’aime pas trop aborder la religion et les croyances dans mes lectures, néanmoins, ce roman est vraiment riche et bien écrit.

Un travail de recherche remarquable a été fourni pour la rédaction de ce premier tome. On obtient de nombreux détails notamment sur des personnages historiques, des croyances diverses, etc. Les descriptions étaient parfois un peu longue à mon goût, ce qui a pu me sortir de ma lecture. Mais je suis certaine qu’elles raviront d’autres lecteurs avides d’informations.

De façon générale, le récit reste bien rythmé. Les révélations ont été placées de façon judicieuse et sont parvenues à me tenir en haleine. Le voile de mystère qui est instauré dès les premières lignes s’épaissit créant une ambiance étouffante qui nous pousse à tourner les pages.

D’autre part, l’histoire est narrée selon d’autres points de vue que celui d’Ariane, c’est ainsi que nous pouvons découvrir les faits et gestes de personnes appartenant à la police ou encore observer des membres de la Confrérie. J’ai beaucoup aimé ce procédé qui nous permet d’obtenir d’autres informations que celles détenues par notre héroïne. On aimerait parfois rester plus longtemps avec tel personnage afin de savoir ce qui se trame.

En bref, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. Je ne l’ai pas autant apprécié que ce que j’espérais mais cela est vraiment personnel et lié aux sujets traités. La plume est agréable et riche en informations. Le rythme reste bien dosé.

Pour en savoir plus, voici quelques liens :

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Eric dit :

    A reblogué ceci sur Eric Costaet a ajouté:
     » J’ai vraiment adoré la mise en place de cette intrigue, j’ai dévoré le premier quart du livre d’une seule traite, tellement j’étais happée par l’histoire.  »

    Un grand merci Alex Love Books pour cette chronique !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s