Les Contes d’Erenn – Tome 4 : L’Héritier de E. Loisel

Date de parution : 23 Septembre 2020
Nombre de pages : 228 pages
Éditions : Marathon Editions
ISBN : 979-10-97570-61-3
Format : Numérique ou Papier
Prix : 4,99 euros – Prix Broché : 15,90 euros
Genre : Fantasy

Résumé (à ne pas lire si vous n’avez pas lu les tomes précédents):

Son complice en Aza démasqué, le Grand Maître Tazig Kozh doit mettre son plan à exécution sans plus tarder. La conquête du Pays de Dôn commence.

Maud et ses amis s’élancent alors pour le contrer. Sauront-ils l’arrêter avant que n’éclate la guerre entre Dôn et Llyr ? Forts de leur nouveau secret, arriveront-ils à faire face à la menace du Fléau et à celle des soldats au tatouage de serpent ?

Mon avis :

Vous pouvez retrouver mes chroniques des premiers tomes par ici :

L’Héritier est le quatrième et dernier tome de la saga Les contes d’Érenn. J’étais à la fois heureuse de connaître le fin de mot de cette histoire mais aussi triste de quitter les personnages. Je vais essayer de faire une chronique très neutre sans spoiler les tomes précédents ou celui-ci mais ce ne sera pas chose aisée, vous êtes prévenus 😛

De façon globale, cette saga a été une excellente surprise. De prime abord, je n’avais pas été convaincue par le premier tome, je n’étais même pas certaine de lire la suite. Pourtant, j’ai voulu donner une seconde chance à l’auteure. Je me suis finalement laissée totalement embarquer dans cette épopée aux côtés de Maud et ses amis.

Au fur et à mesure que l’on avance dans cette histoire, la plume d’E. Loisel s’est clairement améliorée. Dans ce tome, les descriptions sont placées de façon judicieuse, sans être trop longues. Le scénario est cohérent, les scènes d’action arrivent au bon moment. Alors qu’on pensait bien connaître nos différents protagonistes, E. Loisel parvient à faire de nouvelles révélations (ou confirme certaines de nos hypothèses). Ce dernier opus est de loin le mieux écrit de la saga (même si j’ai adoré le tome trois qui est mon préféré).

Un autre point fort de ce tome vient des émotions qu’il m’a procurées. Après, des centaines de pages aux côtés de nos héros, on s’attache à eux. On ne reste pas insensible quant à leur sort, aux difficultés qu’ils rencontrent etc. La lecture des derniers chapitres a été riche en rebondissements. L’auteure nous fait vivre un ascenseur émotionnel auquel je n’étais pas prête. Je l’avoue, j’avais les yeux très humides… Je ne pensais pas du tout m’être autant attachée aux personnages. J’ai vraiment été surprise par les sentiments que j’ai pu ressentir lors de ma lecture.

Pour ce qui est des protagonistes, ils ont tous une évolution notable. Même si Maud est LE personnage principal, ses amis sont aussi importants dans l’histoire. Quand je repense à ma première rencontre avec chacun d’entre eux, je me rends compte du chemin qu’ils ont parcouru. Par exemple, Maud n’est plus la jeune fille douce et docile mais est devenue une femme au caractère bien trempé, qui a remis en question ses croyances et sa vision du monde. Elle accepte sa place et se montre digne de son rôle. Vesper a appris à ouvrir son cœur et dévoiler ce qu’il cache sous sa carapace et son humour. Je ne parlerai que brièvement de mon personnage préféré, Gaël, qui a démontré des talents au combat et qui est parvenu à accepter sa sexualité. J’ai adoré qu’il gagne en tempérament au fil des tomes. Je pourrais écrire encore longtemps sur Luke, Aurélia, Rodan, Télia ou Yian, mais je n’ai vraiment pas envie de révéler trop d’informations sur cette fine équipe.

Selon moi, ce quatrième tome n’est pas le plus époustouflant mais clôture à la perfection cette saga. On ne rencontre pas de créatures extraordinaires. On ne visite pas des lieux marquants. L’auteure a déjà démontré le potentiel de son univers dans les tomes précédents. Son intrigue repose davantage sur ses personnages et l’affrontement final entre ces derniers et Tazig Kozh. J’ai vibré avec eux, je me suis délectée de chaque phrase. La conclusion est rondement menée, à un détail près, un léger grain de sable dont je ne me suis pas remise…

En bref, je n’ai pas été déçue par ce dernier tome des Contes d’Érenn. Il clôture parfaitement cette saga et m’a fait vivre des émotions fortes. C’est avec nostalgie que j’écris ces dernières lignes. Si vous souhaitez vous lancer en Fantasy, ou si vous recherchez une histoire avec de le représentation, je ne peux que vous recommander cette saga. Merci à Marathon Editions et à E. Loisel pour cette épopée fantastique !

Pour en savoir plus sur ce roman ou Marathon Editions, voici quelques liens :

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. fildediane dit :

    Très jolie mise en valeur du roman 😍 et chouette article également ^^

    J’aime

  2. Merci beaucoup pour cette chronique ! et merci d’avoir donné une seconde chance à l’autrice après la lecture du 1er tome.
    J’avoue que Gaël est aussi mon personnage préféré et, en arrivant vers la fin du livre, je me suis justement fait la réflexion que c’est celui dont j’appréciais le plus l’évolution.
    Encore merci pour cette chronique fort détaillée

    J’aime

  3. E. Loisel dit :

    Merci infiniment pour cette chronique et pour avoir suivi Maud (et Gaël 😉) jusqu’au bout! Votre avis sur Les Contes d’Érenn me va droit au cœur.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s