Cendre & Hazel – Tome 1 : Les Sorcières Chèvres de Karensac et Thom Pico

Date de parution : 3 mars 2021
Nombre de pages : 64 pages
Éditions : Editions Milan (BD – Kids)
ISBN : 9782408024864
Format : Numérique ou Papier
Prix : 6,99 euros – Prix Broché : 9,95 euros
Genre : Bande-dessinée, Jeunesse

Résumé :

Avec un peu de patience et de travail, Cendre découvrira bientôt son pouvoir spécial et deviendra ainsi une vraie sorcière. Mais la patience, c’est loin d’être sa principale qualité ! Tête brulée et un peu bornée, la jeune fille décide de griller quelques étapes, et de tricher à l’examen final. Sauf que, loin d’arriver à ses fins, elle transforme par erreur Hazel, sa grande sœur… en chèvre ! Immédiatement, elle décide de prendre la fuite, et choisit de trouver elle-même la solution plutôt que de se faire gronder. Voici donc l’étonnant duo prêt à explorer le monde à la recherche de quelqu’un capable de rendre forme humaine à la pauvre Hazel.

Mon avis :

Cendre est une sorcière en herbe qui rêve de découvrir son pouvoir spécial. Pour prouver qu’elle mérite de passer l’examen final, elle n’hésite pas à tricher sur son identité. Mais tout ne se déroule pas comme prévu… Cendre transforme le village entier en chèvres, même sa grande sœur Hazel ! Bien décidée à trouver une solution, la petite sorcière part à l’aventure, accompagnée de son aînée.

Composée de plusieurs saynètes ou épisodes, nous suivons notre duo dans leurs différentes péripéties durant lesquelles elles vont faire des rencontres aussi loufoques qu’étranges. Cendre va devoir passer plusieurs épreuves, accomplir des missions pour espérer trouver le moyen de rendre forme humaine aux habitants du village.

Avec son système de découpage, cette charmante BD peut se lire d’une traite ou en plusieurs fois. Ainsi, cette lecture s’adresse aux lecteurs gourmands comme aux plus timides. Le seul bémol pour moi, c’est qu’on ne voit pas l’intégralité du voyage de Cendre et Hazel. Il y a des ellipses temporelles. On ne nous présente que les moments marquants. Je pense notamment à l’épisode avec les pies bavardes où les missions ne sont résumées qu’à une grande illustration. J’en voulais plus !!!

Du côté des dessins, les cases sont vraiment lisibles, pas trop chargées. Les visages sont assez expressifs. Les personnages sont plutôt mignons.

J’ai adoré Cendre qui fonce tête baissée, prête à tout pour réparer sa bêtise. Courageuse et drôle, j’espère bien continuer l’aventure aux côtés de cette apprentie sorcière.

Il est plus difficile de parler d’Hazel pour le moment. Néanmoins, dès le départ, on peut voir que les deux sœurs s’aiment profondément, c’est superbe ! Un petit détail m’intrigue. Hazel ressemble physiquement à un garçon, ce personnage serait-il là pour éveiller les plus jeunes à la diversité ? Si oui, je suis curieuse de voir si ce point sera approfondi.

En bref, un premier tome de qualité qui mêle humour et aventure avec un duo attachant ! Je suis maintenant curieuse de découvrir la saga « Aubépine » signée elle-aussi par Karensac et Thom Pico.

PS : En bonus, il y a un super paper toy d’Hazel version chèvre à réaliser !

Pour en savoir plus sur cette BD, voici quelques liens :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s