La Princesse Au Visage De Nuit de David Bry #PLIB2021

Date de parution : 8 Octobre 2020
Nombre de pages : 280
Éditions : L’Homme sans Nom
ISBN : 9782918541721 #ISBN9782918541721
Format : Numérique ou Papier
Prix : 9,99 euros – Prix Broché : 19,90 euros
Genre : Fantastique, Thriller

Résumé :

Dans les bois vit la princesse au visage de nuit ; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur.

Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil.

Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

Mon avis :

Vous êtes à la recherche d’une lecture pour le Pumpkin Autumn Challenge ? Je vous recommande chaudement La princesse au visage de nuit de David Bry, une lecture parfaite pour la saison.

De prime abord, je trouvais la couverture superbe. Pourtant, je dois bien l’avouer, je n’étais pas franchement attirée par ce titre. Pourquoi ? Je ne sais même pas… Simplement une question de feeling alors que je ne me souvenais même plus du résumé ! C’est donc à l’aveugle que je me suis jetée dans ce récit.

On suit Hugo, un trentenaire qui vit à Paris et retourne dans son village d’enfance suite au décès de ses parents. Ce village, il n’y avait pas remis les pieds depuis vingt ans, depuis cette nuit du solstice où lui et ses deux meilleurs amis s’étaient enfuis pour rencontrer la princesse au visage de nuit. Il en était revenu seul et sans aucun souvenir.

L’histoire se déroule ainsi selon deux temporalités, le présent où Hugo cherche à comprendre ce qui est réellement arrivé à ses parents et le passé, quelques jours avant cette fameuse nuit qui bouleversa plus d’une vie. J’ai tout simplement adoré l’alternance entre les deux époques. Elle est parfaitement menée par David Bry et apporte une tension et un rythme constant au récit. Je me suis laissée happer par cette histoire dont je ne pouvais plus sortir sans avoir obtenu les réponses à mes questions. Je voulais absolument savoir, tout savoir !

Quand je relis le résumé, je me rends compte que je suis heureuse de l’avoir oublié avant ma lecture. J’ai découvert par moi-même la relation qu’Hugo entretenait avec ses parents et la souffrance qui l’habite depuis et ne l’a plus quitté. C’est un homme brisé, qui peine à se reconstruire. Au fil des pages, on fait la connaissance de ses amis parisiens, auxquels on s’attache également. Malgré leurs soirées arrosées et l’amitié qui semble les unir, chacun cache ses failles. On rencontre évidemment ses deux amis d’enfance mais aussi différents habitants du village. Au final, on suit plusieurs histoires qui s’imbriquent les unes dans les autres. Il n’y a pas un personnage qui ait été épargné, tous ont vécu au moins un drame ou traversé une épreuve. Ce roman est profondément sombre et triste, il aborde des thèmes difficiles où la violence prend plusieurs visages.

A cette galerie de personnages, s’ajoutent une ambiance et un décor qui sont impeccablement mis en place. Plus on tourne les pages, plus on peut ressentir la présence de la princesse. Les faits étranges se multiplient et l’aspect fantastique du récit se révèle alors. C’est un peu bizarre mais j’ai beaucoup de mal à mettre des mots sur ce que cette lecture a provoqué en moi. Je l’ai trouvé à la fois belle, mais aussi oppressante et fascinante. Du début à la fin, j’ai vécu une longue apnée. J’ai été horrifiée, secouée plus d’une fois. Je me suis émerveillée devant l’histoire de la princesse. La fin m’a laissée sur une sensation douce-amère. Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment adoré ma lecture. La plume de David Bry est poétique et enchanteresse. J’ai autant aimé l’aspect fantastique que le côté thriller du récit. Malgré les indices distillés au fil des pages, je ne suis pas parvenue à deviner ce que cette fin allait me réserver.

En bref, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce roman addictif et émouvant. L’alternance passé/présent permet de créer une tension qui monte au fil des pages, il devient impossible de lâcher ce livre avant le dernier mot.

Pour en savoir plus sur ce roman, voici quelques liens :

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sans être un coup de cœur comme pour toi, j’ai également adoré ce roman 🙂

    J'aime

    1. Oui, il en faut pour tous les gouts 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s